« Demain » expliqué aux enfants

FAMILY HOMESCHOOLING KIDS

Demain

Mon fiston a eu 8 ans. Et pour son anniversaire, ses supers parrain et marraine (du blog Chez Blanche Neige ) lui ont fait de super cadeaux. Parmi eux : le livre « Demain », une édition adaptée aux enfants du film documentaire qui a cartonné. On l’a lu ensemble, un petit peu chaque soir. Et autant lui que moi, on s’est régalés !

Pas entendu parler ??? Pas de souci, je vous explique : Demain a dépassé le million d’entrées. Pour un documentaire, c’est juste exceptionnel. Pourquoi un tel succès ? Si l’on en croit ceux qui l’ont vu, le film redonne espoir en l’avenir, en montrant ce que des gens comme vous et moi ont fait pour changer le monde : nouvelles formes d’agriculture, d’éducation, de déplacements, de financement, etc.

Dans le livre, c’est Lou, fille ainée de sa famille, qui raconte. Elle prend conscience que la planète va de plus en plus mal et se demande pourquoi ses parents ne font rien alors qu’ils en connaissent les causes. Du coup, les parents profitent des vacances pour partir en famille à la découverte de toutes ces alternatives. Bon, et c’est bien là le seul hic du livre, c’est que la famille visite pas moins de 5 pays en avion. D’une part, c’est peu crédible, peu de familles peuvent financer ces voyages successifs et puis bonjour le bilan carbone. Mais bon, le faire en voiture électrique, ça aurait été encore moins crédible, alors…

Le livre est très vivant, souvent drôle, grâce au récit direct de Lou. Autour d’elle : son papa sceptique et pessimiste, sa maman positive et son petit frère Pablo, qui résume avec ses mots ce qu’il observe et comprend. Et ils vont ensemble à la rencontre de citoyens du monde qui ont mis des choses concrètes en place pour que Demain, le monde aille mieux :

  • La permaculture, face à l’agriculture intensive et ses sols appauvris et gavés aux engrais chimiques
  • L’éolien et le vélo, face aux énergies fossiles et aux voitures
  • Le tri, le recyclage, le compostage et la consommation raisonnée, face aux montagnes de déchets des décharges à ciel ouvert
  • La monnaie locale qui reste dans l’économie locale, face à la toute-puissance des banques et de la finance internationale en quête de rentabilité toujours plus grande
  • Le « vivre ensemble » face à l’individualisme, à travers l’exemple d’un village en Inde où les habitants se sont mutuellement soutenus pour que chaque catégorie de personnes ait sa place un logement décent dans le village.
  • L’égale considération de tous les métiers, face aux élitismes que nous connaissons (« si t’as pas fait S, t’as raté ta vie ! »). Comme dans cette école en Finlande, où les apprennent autant à lire et compter qu’à tricoter et travailler avec leurs mains. Là-bas, on considère qu’être boulanger, c’est aussi important qu’être banquier.

Et à la fin du récit, il y a des petites listes de choses/d’actions/de changements à faire dans quatre grandes catégories : Manger, Bouger, Recycler, Acheter.

Bref, ce livre est vraiment très pédagogique et éducatif, il montre simplement et concrètement les relations de cause à effet entre ce qui est fait et les conséquences (positives et négatives) pour nous, au quotidien. Je le recommande à chaque famille. Et même si vos enfants sont un peu jeunes pour le moment, le livre vous donne à vous le vocabulaire et des exemples concrets pour parler avec eux quand le moment viendra.

Vous pouvez le commander ici

Il existe aussi le livre du film version classique et le DVD du film documentaire est aussi disponible ici.

Pin It

Jean-David Bol